Biomilk.be fête cette année ses 20 ans.

par Benoît GEORGES, le 16 Février 2022 19h26

Chaque année, de plus en plus d'agriculteurs issus de Wallonie et de Flandre décident de franchir le cap du bio et de rejoindre cette coopérative qui prône une agriculture familiale et durable....
Un reportage de VEDIA.
www.vedia.be/www/video/info/herve-biomilk-be-le-lait-autrement_107708.html 

Stechou
le 16 Février 2022 19h37

Ya t'il des bio parmi les lecteurs du site ? Si oui quel domaine et quelle sont les avantages et inconvénients à vos yeux et expériences ? Je ne suis pas bio et ne compte pas le devenir surtout pas avec du lait si j'arrête la traite pourquoi pas juste des cultures et un peu des viandeuses, pour dire vrai se ne serait qu'une chasse aux aides ni plus ni moins la production serait secondaire... bon je vais encore me faire des copains...

Morose
le 16 Février 2022 21h48

En France, la consommation des produits bio a reculé de 3% en 2021.
Les superficies en bio pourrraient avoir reculé de 10% avant la fin de l'année.

Jeune agri
le 17 Février 2022 06h35

Je ne vais pas en dire trop .... Sinon @pere fourass va encore dire que je vais donner des leçons à d'autres. :-)

Perso, (dans mon cas précis) je me suis engagé en bio en 2011 (3 ans après ma reprise). Les raisons étaient que les conditions de travail étaient proches du bio et le marché porteur (les aides ayant facilité la confirmation du choix). Peu ou pas d'engrais sur prairie, maïs de qualité trop moyenne pour justifier sa présence, cultures de vente (céréales) repassée en autoconso avec stockage à la ferme, production et moyenne en lait proche d'une production à l'herbe. Ça n'a pas été simple au départ ... Surtout les critiques, comme d'hab, mais pour l'instant ça a permis de maintenir l'outil sans investissement extravagant. En réalité, à la reprise, j'avais deux choix : augmenter la production (soit par agrandissement du cheptel, soit en poussant la production) soit en me différenciant par la qualité (le bio n'étant pas supérieur au conventionnel mais bien différencié).

Cette dernière solution me paraissait la moins coûteuse et la plus bénéfique pour mes conditions de travail. Mais j'étais avant tout convaincu de faire de l'élevage sans chimie ... Même si je reconnais l'efficacité des produits utilisés mais je ne voulais pas les manipuler ni sortir de production sans certitude d'être indemne de tout residu.

Et je vous rassure, je ne consomme pas que du bio !

chris
le 17 Février 2022 11h53

Le bio,c'est intéressant pour ceux qui ont beaucoup de prairies et peu de cultures(céréales)et pas du tout de betteraves,chicorées,...

Mypension
le 17 Février 2022 18h49

C'est surtout intéressant pour les 5 dernières années avant la retraite.

Phil.0
le 17 Février 2022 20h43

D'après l'article de @morose, 30% du lait bio est vendu dans le circuit conventionnel. Pour la viande cela doit être plus ou moins la même chose. Le gouvernement Francais donne donc des aides bio pour engorger le circuit conventionnel. C'est ce qu'on appelle diviser pour mieux régner. Agriculteur bio ou pas, nous sommes pris pour des cons.

Stechou
le 17 Février 2022 23h29

Le problème reste toujours le même, c'est le prix qui joue, on veut du bon du bio MAIS pas cher ! MAIS quand le peuple aura compris que pour un prix de misère tu n'as que de la crasses, il sera trop tard pour faire marche arrière, même les plus motivés auront laissé tomber.

Pipp
le 18 Février 2022 07h39

C est le cas en vaches pour engraissement ou bonne a exploiter en boucherie. Apparament les chevilleurs n en trouve plus assez.

Stechou
le 18 Février 2022 08h01

Au pire on mangera du loup... ou des humains vu l'état de gras de certains ( voire de plus en plus) ... bon je vais devenir vegans moi ...

Phil.0
le 18 Février 2022 09h55

Rassure toi stechou, avant d'être vegan tu peux encore choisir de passer par l'étape mangeur d'insectes ou de larves.

Envoyer
Fermer

Elevage et agriculture de précision pour répondre aux enjeux écologiques

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 19h09

[Vidéo] A l\'occasion des 150 ans du Centre wallon de Recherches agronomiques/CRAW, RTBF Info a réalisé un reportage qui met en exergue la \"PRECISION\" pour l’économie, l’écologie et le rendemen

Montzen: un distributeur automatique de viande

par Benoît GEORGES, le 19 Mai 2022 19h29

[Vidéo] \"Du pain, des fruits ou encore des pizzas, disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7 via un distributeur automatique. Le concept n’est pas neuf mais il tend à se développer dans notre régi

La viande de nos élevages mise à l\'honneur à Faimes

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 17h06

Un événement organisé à la Ferme Laruelle à Faimes : découverte de l\'élevage, dégustation de produits locaux, débat animé par Léonard Théron,... Reportage de RTC Télé Liège avec Manu La

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

Les plus commentés

    10 commentaires
  1. Oiseau
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 9 commentaires
  5. Chien de ferme

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...