ÉLEVAGE

Une campagne européenne contre l’utilisation abusive des dénominations de viande

par Benoît GEORGES, le 13 Octobre 2020 19h15

Le débat sur l’utilisation de dénominations de viande et produits laitiers pour des imitations végétales est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Si le Parlement européen décide dans le mois à venir de cautionner l’exploitation du vide juridique en matière de dénomination de denrées alimentaires, cela reviendra à ouvrir une boîte de Pandore qui aura un impact à long terme sur les consommateurs ainsi que sur les éleveurs. Le secteur européen de l’élevage a donc lancé la campagne « Ceci n’est pas un steak ».
www.sillonbelge.be/6627/article/2020-10-12/une-campagne-europeenne-contre-lutilisation-abusive-des-denominations-de-viande 

Phil.0
le 14 Octobre 2020 18h12

Beaucoup trop tard... le mal est fait.

Envoyer
Fermer

Bingo : la nouvelle agriculture !

par Bing, le 09 Octobre 2020 06h29

Et voilà, nous pouvions être fiers d'avoir trois jeunes agriculteurs sur le village pour remplacer quelques anciens. Là où certains vivaient en couple sur l'exploitation, les jeunes sont obligés de maintenir un emploi extérieur pour tenir le coup. Bien que les prix des marchés soient bas et les investissements onéreux, ce qui pose le plus de problème, c'est la capacité d'acquérir le foncier loué mis en vente ... Quelques vieux agriculteurs ou pensionnés ayant installés leurs enfants se permettent de mettre une pression supplémentaire sur le foncier avec des prix 1,5 voire 2 fois la norme sur nos terres.

Ces trois jeunes ont des créneaux différents et pourtant. L'un fait du lait et un peu de viande, les deux autres s'en tiennent à du bbb et qq ha de cultures.

Ils sont volontaires mais je crains pour eux les difficultés ... Alors qu'ils s'accrochent à produire, d'autres voisins se prepensionnent avec une...

bernard Deconinck
le 09 Octobre 2020 08h31

1 ère condition: qu'on arrête de donner des primes PAC aux agriculteurs âgé de plus de 67 ans.
2ème conditions : un plafond aux primes
3ème conditions: augmenter les primes au X premiers HA.

Que les agriculteurs apprennent à ce remettre en question, changer leur ferme de direction, de spéculation. Pourquoi vouloir toujours s'obstiner dans une voie alors qu'ils en existent d'autres?

Nous sommes déjà en minorité/stigmatisés dans/par la société et nous parvenons encore à nous bagarrer comme des chiffonniers entre nous.

Wwsires
le 09 Octobre 2020 15h33

Qu on arrête l insémination artificiel..hein BERNARD...

guy francq ( mig)
le 09 Octobre 2020 17h10

Bien d accord avec l'ami Bernard ..
De plus, qu'attendez vous pour rejoindre la coopérative " FAREBEL" en LAIT ou VIANDE et même FRUITS ..
Renseignez vous afin de savoir comment ça fonctionne et comment encore avoir un revenu qui couvre nos coûts de production un revenu .

Jacques Martin
le 09 Octobre 2020 20h40

Totalement d'accord avec Mrs Deconinck.
On pourrait favoriser les projet de transmission d'exploitation.
Il y a très peu de repreneurs dans les fermes et de plus en plus de personnes venant d'un autre milieu et désireuses de s'installer.
Peut-être serait il intéressant d'aider le lancement d'un jeune tout en profitant de partager le travail en fin de carrière.

broutard grognon
le 10 Octobre 2020 12h52

Avant de cracher sur les agriculteurs plus agés, preoccupez vous des societes et des fortunés qui n'ont rien à voir avec le métier et qui foutent un bordel sans nom.
Personnellement, ma pension arrivée, je penserai plus à l'avenir de mes enfants, agriculteurs ou pas,
et je ne me suis pas fait crever plus de quarante ans pour laisser tout tomber.

Jacques Martin
le 10 Octobre 2020 14h43

Personne ne crache sur les plus vieux. D'ailleurs, faire en sorte que des jeunes puissent se lancer c'est aussi se garantir la valorisation de son patrimoine.
Dans 10ans, lorsque toutes les fermes sans successeur voudront arrêter, il n'y aura plus de jeune pour valoriser vos aquis....sauf peut-être "les sociétés et fortunés qui n'ont rien à voir avec le métier".
Bref, comment scier la branche sur laquelle nous sommes assis. :-)

tirelipimpon
le 10 Octobre 2020 18h30

En route vers une nouvelle économie, quelque chose qui n'est jamais arrivé dans l'histoire. Les taux négatifs ou la taxe bancaire. Les grosses fortunes n'ont pas fini d'investir dans la terre.
www.boerenbusiness.nl/agribusiness/artikel/10889495/ook-rabobank-waagt-zich-aan-negatieve-rente 

Faucille
le 10 Octobre 2020 19h06

Les superficies qui sont transmises aux jeunes, fils ou filles d'agriculteurs ou pas, sont marginales par rapport aux surfaces qui se concentres dans les mains d'une poignée de nantis. C'est le retour des Seigneureries.

Louisleon
le 10 Octobre 2020 20h50

Que voulez vous Faire avec L Europe qui fait crever tous le monde avec sa dictature parole de borsus. Mais chaque medaille a son reverts prenez garde cheers politiques. Trouvez des penalitescela va tous seul, mais indemniser des broutilles pour la secheresse, une autre paire de manche.

Casimir
le 10 Octobre 2020 22h17

Broutardgrognon a raison, je connais des éleveurs qui ont promis qu 'ils remettraient à un jeune, et puis arrivés à la fin de la carrière, ils remettent aux plus offrant. C'est normal, mais alors il ne faut rien promettre. Perso, si je n' avais pas de successeurs, je ferai comme broutardgrognon, au plus offrant !
Cher Jacques, peux tu jurer que tu remettras à un jeune ?

De passage
le 10 Octobre 2020 22h46

C’est une évidence que si il n’y a pas de fils où fille propre à l’exploitation que c’est au plus offrant qu’irait le bien.. A moins d’avoir une affinité plus proche avec un potentiel repreneur chose possible aussi.. Mais restons logique même si ça arrive ça reste rare comme démarche.. Dans n’importe quel autre domaine c’est c’est une discussion qui n’aurait mm pas lieu..

Pipo
le 11 Octobre 2020 16h36

Excuse moi maissi il n y a pas une petite plus value sur le bien pour bcp il n y aura pas assez pour vivre a la pension me semble t il

Birdelland
le 12 Octobre 2020 02h06

Oui mais on à jamais vu un coffre fort suivre un corbillard donc moi je remets a un jeune et pas au lèche culs

Jonh
le 12 Octobre 2020 08h43

@birderlland
Au prix du lèche cul?

Envoyer
Fermer

Webinaires de l'Institut de l'Elevage (idele)

par Benoît GEORGES, le 08 Octobre 2020 17h38

Prenez le temps de voir en replay des webinaires idele organisés en ligne durant le confinement !
idele.fr/no_cache/recherche/publication/idelesolr/recommends/retrouvez-tous-les-derniers-webinaires-didele.html 

Envoyer
Fermer

Revisiter le passer pour construire l'avenir

par Luc Holland, le 08 Octobre 2020 17h19

mocliege.be/ciep-verviers/forum-social-du-pays-de-herve-cine-debat-autour-de-la-guerre-du-lait/?fbclid=IwAR2cmasYOzmDFnDXZZ3t4tFUb_DqYPIAWkfV2U9GiJHZyheCCiQqFR3tjdY 

Envoyer
Fermer

Emission Opinons - RTBF : la sécheresse et ses conséquences focus sur l'élevage bovin.

par Benoît GEORGES, le 07 Octobre 2020 05h41

L'émission Opinions - RTBF de ce 3 octobre était consacrée à la sécheresse et ses conséquences, à la façon dont l'agriculture s'adapte aux évolutions du climat, ainsi qu'un focus sur notre élevage bovin...
www.rtbf.be/auvio/detail_opinions?id=2687354&fbclid=IwAR0pOy2THKfKBrsBH6EyytX7Y__1_mRdoZhNQY6wW2agIVHgVyXs-7D8Syo 

Lili
le 08 Octobre 2020 08h38

Depuis trente ans, l agriculture se trouve en mode de crise..
Maintenant c est le pire..

Frank
le 08 Octobre 2020 09h54

Oui, malheureusement les politiques ne s'en rendent pas compte et il n'en ont rien à cirer du monde agricole. En coulisse on doit ètre affublés de charmants noms je pense .

Walking dead
le 08 Octobre 2020 13h52

Les zombiculteurs par exemple.
Continuer de travailler quand on est mort et que tout le monde le sait sauf nous.

caroloo
le 08 Octobre 2020 15h33

Pour s'adapter a la sécheresse en tant que éleveurs de bovins je propose d'échanger mes vaches contre des chameaux ....

Desert
le 08 Octobre 2020 21h05

Prends plutôt des belles gazelles.

Envoyer
Fermer

Milcobel ?

par Casino, le 24 Septembre 2020 17h39
Milcobel ?

Que se passe-t-il avec la laiterie flamande ? J'entends que certains producteurs livrant chez Milcobel en ont marre de la mauvaise gestion et le prix s'en ressent. Certains décident de changer de laiterie ..

binamé
le 25 Septembre 2020 13h12

Quel est leur prix de base pour le moment ?

Qwerleu
le 25 Septembre 2020 13h40

Prix de base pour août: 27 euros.

Mika
le 25 Septembre 2020 15h51

Lda 30,5 de base

Le pompier
le 26 Septembre 2020 09h59

www.rtbf.be/info/economie/detail_milcobel-qui-produit-les-marques-inza-et-choco-choco-veut-fermer-son-usine-de-lait-de-schoten?id=10582071 
Milcobel est en crise. Ils ne savent plus écouler les marchandises et voilà les prix aux producteurs sont ratatinés..

Bena
le 26 Septembre 2020 12h36

40 pourcent de plus de lait en 5 ans retour de manivelle

Lajuro
le 26 Septembre 2020 13h43

exactement Bena nous voilà victimes de notre inconscience.... Je suis coperateur chez LDA, je crains que cela arrive aussi....

le paradis
le 26 Septembre 2020 15h46

On a déjà perdu nos quotas qui ont été mis à la poubelle et production à robinets ouverts.. Qui avait raison ? Mais on n'écoute pas le paysan de bon sens au profit de cette industrie dirigée par la CBL de bureau...

Jacques Martin
le 27 Septembre 2020 08h28

La CBL sait très bien ce qu'elle fait et pour qui elle bosse.
Les gros poids lourds du secteur laitier veulent une production régulière et suffisamment importante pour justifier un faible prix de la matière première.
Et si c'est difficile d'écouler par périodes, peu importe la marge, ce sont les plus faibles qui tomberont ( niveau laiterie comme fermier).
Tout bénéfice pour le haut du panier qui se rapproche lentement du monopole.

lewallon
le 27 Septembre 2020 13h15

le paradis

Laissez bien les quotas où ils sont ......

Jacques Martin
le 27 Septembre 2020 14h56

Il y a un ou des pro du pouce vers le bas. C'est un droit mais pourquoi ne pas s'exprimer et partager son point de vue ?

Lajuro
le 27 Septembre 2020 15h39

Pourquoi parler comme ça lewallon? Je suis sur que il y a encore des producteurs qui rembourse encore des crédits pour achat de quotas laitiers, et ils sont supprimé depuis des années. Cherchez l'erreur.... moi, personnellement, j'ai acheté pour 11 millions de francs belges pour du quotas, et maintenant ....

Basta
le 27 Septembre 2020 16h15

Ne criez pas trop fort, vous allez nous réveillez le casimir et sa horde de pouce rouge.

LE REALISTE
le 27 Septembre 2020 16h48

Milcobel a investi pour être capable d'absorber l'augmentation de la production de ses coopérateurs. Lorsque les plus gros investissements seront payés, Milcobel devrait être plus à l'aise.
Payer de lourds investissements et un prix du lait élévé=-)c'est impossible!
Les coopérateurs veulent le beurre et l'argent du beurre; de plus, ils devront participer plus encore au capital de la coopérative et idem chez certaines autres coopératives! Les fournisseurs de lait doivent être conscients qu'ils doivent participer aux investissements de leur coopérative car finalement, c'est pour leur assurer un débouché ! Sinon, il faut réduire la production ou ne pas(plus )l'augmenter !!
Un peu de patience...et je ne suis pas coopérateur ni Milcobel ni dans une autre coopérative!

Pipo
le 27 Septembre 2020 18h21

J ai quand même compris que travailler pour un outils (coop ou autre)qui ne me permets pas de gagner ma vie ne me sert a rien....faites un effort pour garder l outils qu ils disent une fois a la limite mais pas plusieurs années de suites comme en betterave. Travailler pour que les autre gardent leurs emplois devient un peux d un autre temps me semble-t-il

PA25
le 27 Septembre 2020 18h31

Que gagne le directeur de la coop, sa sécretaire et les autres ...

lewallon
le 27 Septembre 2020 19h43

@ Lajuro

Dès l'instauration des quotas dont j'ai eu une référence de 310000 litres, j'ai toujours dit que le système allait détruire un bon nombre d'agriculteurs car ils avaient une petite référence dont pas viable .
J'ai vu beaucoup de jeunes dans les années 80 qui adoraient le métier mais malheureusement il était impossible de reprendre une ferme du quota . Beaucoup d'agriculteurs on du se diversifier à l'époque et à côté d'un quota de 150000 litres, ils devaient faire un autre métier, faire de la vente direct ...... Il y avait aussi les agriculteurs mari et femme qui avaient deux fermes et devaient traire durant quelques années avant de pouvoir regrouper les deux quota .
Pour moi le système de quota était une bonne chose pour réguler le marché laitier mais malheureusement cela avait un prix exorbitant pour les transferts et là j'en veux amèrement aux syndicats agricoles d'avoir laisser les choses et que beaucoup d'agri . s'endetter .
Comme je le disais au début, les quotas ont permis de réguler la production en maintenant un prix correct aux agriculteurs qui avaient un bon quota pour vivre mais cela aussi permis de réguler un nombre de producteurs qui ne pouvait pas continuer à traire faute de petit quota . Les producteurs qui cessaient voyaient aussi une opportunité de se faire un beau pactole mais le fisc a vu claire et c'est alors que les prix ont augmenté en doublant de prix ( 20 BEF officiel et 20 - 25 BEF sous la table ) . Quelle belle escroquerie !!!!!
Heureusement qu'en 2003 une certaine commissaire (Mariane Fischer Boel ) rendait public la fin annoncée des quotas en 2015 . Je suis sûr que beaucoup ne seront pas d'accord dans ce que je viens d'écrire mais la majorité des producteurs laitiers en Europe approuveraient !
Maintenant nous n'avons plus les quotas mais nous avons les terres qui valent de l'or . C'est un autre débat.

Stechou
le 27 Septembre 2020 20h10

Avec ou sans quota, on a quand même eu 2008 pour ceux qui s'en souviennent, faut oublier le passé et aller de l'avant !

PA25
le 27 Septembre 2020 20h35

@ le wallon : les terres qui valent de l' or, c 'est peu dire ...

Pipo
le 27 Septembre 2020 21h21

Ok les terres valent de l or comme vous dites,mais pour notre génération il faut d abord les acquérir.....la différence par rapport a la forte valeur des quotas laitiers est sue si vous vendiez le q. Laitiers vous étiez encore cinsi.mais si vous vendez les terres voud etes soit pensionné, ou devenez ouvriers ou employés ds une autre vie.....

Casimir
le 28 Septembre 2020 08h04

Basta, je met des pouces rouges quand je ne suis pas d accord, mais visiblement je ne suis pas le seul !

Jacques Martin
le 28 Septembre 2020 11h26

La réalité c'est que nous n'aurons jamais le pouvoir de fixer ou exiger un prix.
Que c'est chacun pour soi (qu'on le veuille ou non ) et que le marché fait le reste.
Il y aurait bien la possibilité de faire respecter le secteur via une politique et un syndicat fort pour garder une autosuffisance alimentaire dans ce pays pour les décennies à venir...Mais cette société nombriliste (il faut nous y inclure ) ne regarde pas si loin.

par Guy Francq ( MIG)
le 29 Septembre 2020 12h07

@ jacques Martin,
viens déjà rejoindre FAIIREBEL " LAIT" OU VIANDE , ce sera déjà un super début de fixer le prix que nous avons besoin afin de payer le coût de production une rémunération...
On t attend ?

Noël
le 29 Septembre 2020 17h38

@ jacques Martin

Si tu restes dans les starting blocs, tu donnes un oeuf ou un dix à la concurrence industrielle, tu restera gros Jean comme avant mais bon avec Martin c'est plutôt comme un âne qui braie mais hihan comme ton nombril ...

Jacques Martin
le 29 Septembre 2020 19h40

Noël, merci de réécrire de manière intelligible

Basta
le 29 Septembre 2020 22h46

La commission vient d'autoriser la mise sur le marché du soja ogm résistant au roundup et de ses produits dérivés.
C'est beau l' Europe des faux-culs.
Vous vous crevez à produire pour ces cons là ?

LE REALISTE
le 30 Septembre 2020 12h56

En France, il se développe la notion de "prix bloqué", dans la grande distribution.
C'est un concept qui tend a donner du pouvoir d'achat aux consommateurs.
Il va arrivé en Belgique tôt ou tard et c'est carrément l'opposé du prix juste, équitable.... (voir concept Fairebel, le lait du patron...).
Dans la crise économique qui s'annonce, avec des milliers de perte d'emplois, il n'est pas impossible de ce concept de "prix bloqué" ne se généralise !!!

l'aveugle
le 30 Septembre 2020 17h22

@ le réaliste : que devient ce produit laitier " c'est qui le patron, le lait du consommateur" ? Le prix c'est bloqué par son chef.. Je crois que tu ne comprends pas l'offre et la demande. Il y a beaucoup trop de lait en France et ailleurs venant de Pologne. Le prix du lait aux producteurs est trop bas. L'industriel veut sa marge bénéficiaire. Si le prix est bloqué par la grande distribution, ce sera encore le plus petit qui va devoir céder, ce n'est pas réaliste...

Pipo
le 30 Septembre 2020 20h19

Le lait ne se garde que 3 jours dans le tank et d un mois a plusieurs années quand il est passe par agro industrie. Ce qui fait qu on ne sera plus jamais payé au juste prix.

le réaliste
le 02 Octobre 2020 08h34

Vous n'êtes pas très attentif !!
C'est un prix bloqué................ .vers le bas .
Tous ces labels qui veulent un prix élevé pourraient avoir de sérieux soucis !!!

Casimir
le 02 Octobre 2020 10h56

Par définition, l aveugle ne voit pas clair ????

Pipo
le 02 Octobre 2020 17h01

Mais les laiteries oui...

gillesdu01
le 10 Octobre 2020 12h00


Une chose est certaine, quand on laisse gérer l'offre par ceux qui achètent ça ne sera jamais au bénéfice de ceux qui produisent

LE REALISTE
le 11 Octobre 2020 08h56

Bientôt un appel de capital chez Milcobel après des fournisseurs c-a-d une augmentation de parts sociales !

Envoyer
Fermer

Ollignies : "Le Comptoir de la ferme", projet de deux frères, l'un éleveur, l'autre artisan boucher

par Benoît GEORGES, le 21 Septembre 2020 01h15

Pierre et Rémy Couvreur sont deux frères, l'un est agriculteur éleveur et l'autre artisan boucher. Ils ont créé à Ollignies "Le comptoir de la ferme", du 100% circuit court. Un concept qui plaît aux consommateurs.
www.notele.be/it61-media85003-ollignies-le-comptoir-de-la-ferme-projet-de-deux-freres-l-un-eleveur-l-autre-artisan-boucher.html 

Envoyer
Fermer

[Synthèse] Le travail en élevage, un facteur de production à davantage prendre en compte dès l'installation.

par Benoît GEORGES, le 20 Septembre 2020 15h14

Alors que la production de lait a de plus en plus de mal à attirer des jeunes pour remplacer les éleveurs partant à la retraite ou répondre au besoin de main-d'œuvre du secteur, notamment salariée, de nombreux organismes agricoles planchent sur le travail en élevage, l'un des principaux freins à l'installation et au salariat dans les exploitations laitières. Retrouvez ici les différents articles, parus sur Web-agri ces derniers mois, sur cet enjeu majeur pour la pérennité de la filière.
www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/le-travail-en-elevage-un-facteur-de-production-a-prendre-en-compte-des-l-installation-1142-170958.html 
En outre, un guide pour vous aider à réfléchir, quantifier et anticiper votre temps de travail avant de vous installer " Travail : Testez-vous avant de vous installer !" : hautsdefrance-sinstallertransmettreenagriculture.fr/fileadmin/user_upload/Hauts-de-France/079_Eve-De...

Envoyer
Fermer

Enquête : disponibilités en fourrage

par Benoît GEORGES, le 19 Septembre 2020 23h30

Biowallonie souhaite évaluer la situation par région et faire un état des lieux pour proposer le service le plus adéquat possible. L’objectif premier est de mettre en relation l’OFFRE avec la DEMANDE de fourrage. Pour cela, vous devez être un maximum à répondre en remplissant le formulaire en ligne via bit.ly/2FE4g6Z.  Pour ceux qui auraient du mal avec l’outil informatique, veuillez imprimer le document (en pièce jointe de ce mail), le remplir à la main et nous le renvoyer (scanné via info@biowallonie.be ou par courrier postal au 22, boîte 1 rue du Séminaire à 5000 Namur ou via fax 081/281.019). Les formulaires doivent nous parvenir avant lundi prochain 21 septembre à 12h.
www.biowallonie.com/enquete-sur-vos-disponibilites-en-fourrage/ 

Le légionnaire
le 20 Septembre 2020 13h57

Tiens voilà du bon foin, voilà du bon foin, voilà du bon foin !
Pour les ardennais, les famennois et les gaumais.
Pour les bio, y'en a plus
Pour les bio, y'en a plus
Ce sont des tireurs au cul ; ) ; ) ; ) ; ) ; ) ; )

titeuf
le 20 Septembre 2020 16h45

voilà encore un commentaire très relevé

Le légionnaire
le 20 Septembre 2020 19h31

Ah les grincheux, c'est de l'humour...
Un peu d'autodérision ne fait pas de mal...
Si vous comptez sur biowallonie pour vous trouver du fourrage, il va vous en falloir.

Pipo
le 20 Septembre 2020 20h24

Dans le monde mondialisé ds lequel on a instauré l agriculture n est ce pas au plus offrant....c est de l humour ...

Felix
le 21 Septembre 2020 11h24

La biomethanisation est aussi en chasse .
Priorité aux digestats ou aux animaux ?

Lili
le 22 Septembre 2020 11h16

Sur 2.main.: balle ronde foin luzerne bio
.... 150 € .....

PA25
le 22 Septembre 2020 11h41

@ lili ; 600 kg à 250 euros .....

Européen
le 24 Septembre 2020 17h22

J'ai quelques prairies éloignées où je ne mets jamais d'engrais et je fauche 2 fois l'année pour du foin naturel. Je dirais que ce foin est bio. Je suis honnête et pourquoi pas l'analyser pour le vendre bio. Je n'ai plus de bêtes mais je ne suis pas bêtes ! Qu'en pensez-vous ?

arel
le 24 Septembre 2020 17h59

Le fourrage doit être certifié bio, par un organisme certificateur.
Il faut se renseigner pour voir si une analyse de fourrage peut être suffisante.

Felix
le 24 Septembre 2020 18h33

@Européen pourquoi pas,de la viande étrangère arrive bien certifiée sans hormones par des personnes honnêtes.

Envoyer
Fermer

Le FAIREBEL EN VIANDE

par Par Guy Francq (MIG), le 09 Septembre 2020 20h55

LISEZ TOUS BIEN VOTRE SILLON BELGE DE DEMAIN ... ET APRES ...
PRENEZ AU MOINS LE TRAIN EN GARE CETTE FOIS ... CAR C EST UN TGV....

fin
le 09 Septembre 2020 22h31

@Guy Francq (MIG), merci de mettre votre article ici car je n'ai plus de sillon belge enfin ces wallon ! pas belge la Flandre est un autre pays

par guy francq (mig)
le 09 Septembre 2020 22h38

clique déjà sur www.sillonbelge.be 

Stechou
le 10 Septembre 2020 06h48

D'accord avec toi " fin " la Belgique n'est plus un pays alors que l'on érige un mur de 10 mètres de hauteur avec des barbelés, et qu'ils gardent leur affaire ça ne changera rien pour moi, sauf qu'il faudrait mettre du sable de ce côté du mur avec le réchauffement climatique on aura une belle plage d'ici peu !

Envoyer
Fermer

Concours du meilleur Fromage fermier au lait cru

par FUGEA Autonomie, le 07 Septembre 2020 13h24

???? La FUGEA, en collaboration avec La Bergerie d'Acremont, Génération W et A table! - Maison Fromagère, organise un concours dont le but est de
? rencontrer les producteur·rices,
? goûter leurs produits,
? leur proposer un feedback constructif,
? élaboré par des expert·es (fromagèr·es et gastronomes) afin de les soutenir dans leur remise en question et
? les accompagner dans le développement et l’élaboration de leurs fromages au lait cru.

?? Pour s'inscrire : www.fromagefermieraulaitcru.be/concours-fermier 

Envoyer
Fermer

L'hiver va être long !

par Lucky , le 07 Septembre 2020 09h06

Par ici il y en a qui rentrent ( déjà ) leurs bêtes ! Pâtures trop éloignées pour pouvoir aller les nourrir tous les jours.
Il y en a aussi qui ont déjà fini de soigner l'ensilage d'herbe, récolte 2020 ( ça c'est encore pire ) il leur reste leur malheureux maïs de 1.5 m tout désséché .
Il y a des familles et des bêtes qui vont souffrir.
Mais ici on peut toujours lire que certains ne font que se vanter et pérorer sans arrêt . Autrement dit "chacun sa m ... " un peu de solidarité et d'empathie n'a jamais fait de tort à personne. :-)

Stechou
le 07 Septembre 2020 10h02

Année difficile !
Des voisins sèment aux engrais, un autre sur des prairies reverdir du lisier ( à ce tarif faut le mettre dans le silo!)
J'ai déjà acheté pour des milliers d'euros de la nourriture pour le bétail et je fais des investissements pour m'adapter aux futurs...
Chacun son opinion, le mien serait d'arrêter cette blague de mauvais goût ! Mais pas de chance j'ai la "relève " qui me pousse à continuer.
Maintenant faites ce que vous voulez, mais investir dans la viande est égal à aller droit dans le mur, de moins en moins de gens en consomme et peu importe l'âge, j'entends plus que ça : on mange moins de viande ou les jeunes qui deviennent végétariens ou vegans, c'est esprit prend une ampleur forte et rapide, se n'est pas des propos incohérents mais la réalité actuelle, et là nous devrons nous y soumettre quoiqu'il en soit !

pinpin
le 07 Septembre 2020 10h05

Tellement vrai et bien dit Que certains en prennent de la graine Malheureusement en Belgique il n y a aucune solidarité entre agri mais juste de l envie et de l hypocrisie On a mal au ventre si il vous arrive quelque chose de bien et on a bon si il vous arrive une tuile Pauvre mentalité surtout qu on est une race en voie d extinction qui devrait s entraider et qu on rame tous sur le meme bateau

Arel
le 07 Septembre 2020 10h12

Oui les jeunes générations ne voudront bientôt plus manger de viande, ils ne veulent plus qu'on tue des bêtes pour les manger et aussi parce qu'ils pensent que c'est trop polluant . Avec leur connerie de 10000 litres d'eau pour faire un kilo de viande, ils préfèrent bouffer du " steak " de soja c'est sûr c'est beaucoup mieux pour la planète.

1000
le 07 Septembre 2020 11h02

Cette chanson d actualité, est elle encore d actualité ?
Chantont tous en coeur :
ÇA IRA MIEUX DEMAIN,ÇA IRA MIEUX DEMAIN....!!

Darwin
le 07 Septembre 2020 11h11

Je ne crois pas, non .
Certains disent qu'en 76 il a vit plu dès septembre et que ça a quelque peu sauvé l'arrière saison, j'ai regardé la météo ce matin, en tout cas toujours grand beau temps pour les 10 jours qui viennent.

sansan
le 07 Septembre 2020 17h19

effectivement les vegans ... sachez bien que le vent tourne déja, concernant le bbb, la production est en chute libre et la consommation pour l' instant est très bonne, j' ai vendu 27 taureaux gras la semaine dernière et le lendemain matin, ils partait à l' abattoir, ce matin il me redemande la meme livraison pour cette semaine, mais pas possible pour moi, la viande de bovins culards devient rares

le réaliste
le 07 Septembre 2020 18h27

Je pense que le secteur de la viande n'a pas dit son dernier mot: une des raisons est qu'il n'est ou très peu robotisable!
De plus,ceux qui ont le courage de se lever pour les vêlages et qui calculent leur prix de revient.... on encore le l'avenir!

Mika
le 07 Septembre 2020 18h38

C’est l’effet corona les gens remangent de la viande mais pour combien de temps !!!

louisleon
le 07 Septembre 2020 23h36

d accord avec toi pinpin, tous des hypocrites qui croient que les autres vont crever et eux ramasser tous po rin, mais la mechanceter se paye casch , bcp ont voulus me faire crever , et sont basculer et d autres suivront !!!!!

Milou
le 08 Septembre 2020 09h13

Si des conditions aussi extrêmes perdurent, l'agriculture ne survivra pas, même si on a tout fait pour s'adapter.
C'est le désert absolu, c'est une catastrophe totale, on ne peut rien contre ça à part changer de boulot .

Par Guy Francq (MIG)
le 09 Septembre 2020 22h10

Et les GARS .... un peu d optimisme .... Lisez tous bien votre sillon Belge de demain ... et cette fois monter dans le train à l'heure ... c'est le " FAIREBEL VIANDE ... "
qu on se le dise ...
On vous attend ... cette fois ... venez pas dans 10 ans .. ok

Jacques Martin
le 10 Septembre 2020 19h07

Chez Casimir c'est l'hiver toute l'année. ;-)

Casimir
le 10 Septembre 2020 20h08

Cher Jacques je vais passer un hiver serein avec du maïs dans les silos et du soja ogm pas cher. Je pense que mon hiver sera plus cool que ton été.

Greta
le 10 Septembre 2020 20h45

Casimir,
Ton agriculture, nous n'en voulons pas. Casse toi produire aux Pays bas ou en Nouvelle Zélande et fous nous la paix.

Casimir
le 10 Septembre 2020 22h08

Chère Greta, si tu es solvable, je peux te vendre des boules enrubannees ou du maïs en silo !

Jacques Martin
le 11 Septembre 2020 06h28

Casimir ne manque pas de fourrages, juste d'humour. :-)

PA25
le 11 Septembre 2020 08h29

Tout le monde le sait, casimir raffole de gloubiboulga ..... humour ;-)

Casimir
le 11 Septembre 2020 09h06

Je constate que vous nne me connaissez pas, sinon à part ça, ça va les herbagers ?.... Humour:-)

O.K. Corral
le 11 Septembre 2020 14h00

Une ferme avec 120 VL à l'intérieur, des stocks immenses de boules enrubannées, de maïs, des silos à soja et gros client d'entreprise.
Un mec avec une expansionnite aigue, je n'en connais qu'un dans mon secteur... j'y vais de ce pas.
Si tu entends klaxonner dans ta cour de ferme dans 30 minutes, c'est moi!!!

Arel
le 11 Septembre 2020 15h32

Et avec une fanfaronnite chronique !! ;-)

Casimir
le 11 Septembre 2020 17h27

Mon pauvre OK Corral, des élevages de 140 vl, il y en a partout et de plus en plus. Faut sortir de ton trou !

O.K Corral
le 11 Septembre 2020 20h34

Heureusement pour moi, les dandys prétentieux sont plus facile à repérer. Ils ne savent jamais quand il est temps de se taire.

Stechou
le 11 Septembre 2020 20h52

Bon je vais pas faire plaisir à certains...
Mais désolé pour certains? toutes les fermes avec plus de 140 vaches que je connais sont aux bords du trou....
Il peut y avoir une exception, mais pas par chez moi !

Jacques Martin
le 11 Septembre 2020 21h02

Très juste Stechou. Tout ce qui brille n'est pas d'or.
Et certains seraient très étonnés de connaître les chiffres de ce genre de fermes.

Casimir
le 11 Septembre 2020 22h25

Allez, les rageux, vous me faites trop rire. Au lit et bonne nuit !

Jonh
le 12 Septembre 2020 08h39

C'est vrai de plus en plus de grosse fermes laitière,dans la région,nouvelle étable pour 250 vl avec nouveaux silos, investissements de plus ou moins 3millions euros

Stechou
le 12 Septembre 2020 18h34

Ça fait douze mille € la place tout compris, c'est pas cher, je ne suis pas trop malin puisque je n'ai pas fait d'études hormis le diplôme bac à sable je n'ai rien d'autre...
Donc 3 millions en vingt ans, ça fait cent cinquante mille € par année de capital plus intérêt, rien que pour le béton, plus le reste ??? Bonne chance aux motivé, à part travailler pour tout les gens qui gravitent autour de c'est "fermiers " modernes, je ne vois pas qui sort vraiment gagnant, faut m'éclairer, chui tro bies !

Stechou
le 12 Septembre 2020 18h41

Commentaireallez encore une.
Une connaissance trait 150 vaches actuellement, il a plus de 55ans, un fils un peu intéressé par la ferme, mais si il reprend il veut traire 70 vaches pas plus, mais c'est moi qui raconte des crack, allez encore un autre 60ans et 3enfants, 150 vaches,un fils qui a fait quelques années puis c'est cassé vite fait !

PA25
le 12 Septembre 2020 19h54

Et il y en a qui s 'imagine que le robot de traire est la solution à leur problème

pinpin
le 13 Septembre 2020 10h15

Si on veut traire il faut un volontaire pour le faire 7 jours sur 7 365 jours par an Si on ne se sent pas capable d assumer cette corvée et qu on veut investir dans un robot de traite il faut changer de spéculation Beaucoup trop couteux au vu du prix qu on daigne nous payer le lait Ne laissez pas tous ces vendeurs vous passer de la pommade avec comme seul but de se graisser leurs poches à eux

Casimir
le 13 Septembre 2020 13h14

Stechou:avec 150 vl, j ai la capacité financière de rembourser 150000 € par an, donc c'est jouable....à condition de trouver le banquier suffisamment audacieux !

Phil.0
le 13 Septembre 2020 15h00

C'est sûr qu'ils sont audacieux pour mettre la main sur les terrains en garantie.
Avec une belle hypothèque sur le dos, tu peux vendre du sable dans le désert ou de la glace en Antarctique.

Envoyer
Fermer

Stress thermique et bâtiments d'élevage, parlons-en!

par Benoît GEORGES, le 07 Septembre 2020 00h09
Stress thermique et bâtiments d\'élevage, parlons-en!

Rendez-vous le 15 septembre prochain à Ath, Ferme du CARAH. Inscription obligatoire pour pouvoir participer (nombre de places limité).

C
le 08 Septembre 2020 05h53

Il y aura peu de commentaires ici :trop technique et pas de subventions.

Frank
le 08 Septembre 2020 12h56

Sans doute C ? Casimir ? Je présume ;-)
Mais c'est peut-être aussi parce qu'avant de devoir faire encore de coûteuses transformations pour bien "aérer" notre bétail, faudrait déjà d'abord arriver à le nourrir cet hiver ! Peut-être que pour certains la solution passera par alléger l'effectif du coup il y aura assez d'air pour les autres sans rien faire de plus !

La morale
le 08 Septembre 2020 22h49

"C" est peut être le spécialiste pour faire monter le stress et échauder les intervenants sur Agri-web.
Mais "C" ferait bien de relire la définition de "vaniteux"

Casimir
le 08 Septembre 2020 23h36

Oui j' assume, c'est moi. Commentaire parti trop vite. ...... Mais tellement vrai !

Rockefeller
le 09 Septembre 2020 10h27

Casimir, seriez-vous prof à Gembloux ?
Si non, qu'attendez -vous, un tel savoir doit absolument être divulgué et enseigné aux générations futures ! ;-)

Casimir
le 09 Septembre 2020 12h42

Le savoir est nécessaire, tout à fait d accord, mais il faut aussi du bon sens et de la curiosité (saine). Persévérer en espérant que ça aille mieux sans changer quoique ce soit ne réglera rien au problème.

Envoyer
Fermer

Visite Autonomie : "Elever des poules pondeuses en plein air"

par FUGEA Autonomie, le 04 Septembre 2020 08h55
Visite Autonomie : \

Avec le soutien de la Wallonie, la FUGEA a le plaisir de vous annoncer la prochaine visite « Autonomie » le vendredi 11 septembre 2020 à 13h30.
Au programme : Visite d’une exploitation bio de poules pondeuses, présentation d'un poulailler mobile et d'un vendeur automatique d’œufs à la ferme et exposé sur l’aménagement des parcours extérieurs pour les volailles.
Avec Vincent Brogniet (Eleveur Bio) et Marie Moerman (CRAw).

Adresse du jour : Les poules du Castillon, Rue Tayart 41A à 5650 Walcourt
Visite gratuite et ouverte à tous mais inscription obligatoire.
Pour des questions sanitaires, le nombre de places est limité. Merci de prévenir de votre présence à l’adresse de contact ci-dessous.

Contact : Thomas Huyberechts - th@fugea.be - 0499 88 33 93

Envoyer
Fermer

La race Holstein, omniprésente à la Foire agricole de Battice

par Benoît GEORGES, le 03 Septembre 2020 19h32

[Vidéo] La Holstein est la race bovine laitière la plus répandue dans le monde. C'est aussi la préférée des éleveurs laitiers du Plateau de Herve.
youtu.be/wvzoqjUWrIk 
www.foireagricole.be/la-race-holstein-omnipresente-a-la-foire-agricole-de-battice/ 

Envoyer
Fermer

Les plus commentés

    21 commentaires
  1. Nous avons une mission
  2. 12 commentaires
  3. Comment se porte la filière bovine ?
  4. 11 commentaires
  5. Bingo : la nouvelle agriculture !

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par broutard grognon: Avant de cracher sur les agriculteurs plus agés, preoccupez vous des societes et des fortunés qui ...
  2. 17 j'aimes
  3. par Jacques Martin : Totalement d'accord avec Mrs Deconinck.
    On pourrait favoriser les projet de transmission d'exploitati...
  4. 17 j'aimes
  5. par 1000: @pipo
    J en reviens à ma conclusion bien simple:
    PLUS DE QUOTA=PLUS DE LIMITES!!!
    TOUT LE MONDE TRA...