Coup de mou

par Mou, le 06 Février 2020 13h42

Coup de mou, démotivation, manque d’énergie, manque de vision sur l’avenir et sur la profession, isolement. Un mois que je chipote, que je n’arrive plus à entamer de gros travaux, que je me limite aux travaux d’élevage.

Par quoi commencer ? Quelles sont vos techniques pour s’y remettre ? Je précise de suite, la ferme tourne, les fiances sont bonnes mais je n’arrive pas à identifier ce qui me fout le blues.

Merci de vos suggestions !

Parce qu’on le sait tous, ça reste tabou (en agricole) de s’avouer un peu faible !!

Sultane
le 06 Février 2020 16h49

Un prix du lait correct, et ton corps sera rebooster. ...c est vrai!!,non?
J appelle prix du lait correct :38cent min..tout compris.

Limousin
le 06 Février 2020 17h38

Je pense que si le soleil et la lumière seraient de retour, nous serions tous bien mieux, une journée comme aujourd'hui fait vraiment du bien

Pipo
le 06 Février 2020 17h45

Le beau temps est pour moi le meilleur booster. Il est vrai qu on a un métier ou il faut tjrs être au top ...Travail journalier négocié pour achat vente contrôler les papiers après les avoir classé ou retrouvé les remplir ds les délais...bref un petit coup de mou (qui est logique ) peux prendre hélas bcp d importance. Donc ...relativiser et se foutre de se que les autre pense.

PA25
le 06 Février 2020 18h12

@ Mou, Ah oui en agricole surtout jamais s' avouer un peu faible … n' importe quoi, nous sommes des êtres humains AUSSI, pas des robots sans âmes .
Votre situation est tout à fait compréhensible, on passe tous par là.
Surtout dialoguer et passez de bon moment avec votre famille .

Stechou
le 06 Février 2020 21h25

A un certaines âge on appelle cela également la crise de la cinquantaine qui a lieu entre 45 et 50 ans, l'âge vraiment au top pour la crise profonde est 48 ans, pour les scientifique qui ont "travaillé " la dessus .
Penserait plutôt pour une envie d'autres choses, plus vers un changement, puisque tu as réussi, le métier t'epanouit ou te laisse indifférent voir te saoule.
Prendre du recul = aller au restaurant en famille ou avec des amis, partir en vacances quelque jours, voir autre chose que le cul de ces vaches ou autres bestioles et cultures, se changer les idées fait du bien, mais un jour ne suffira pas.

obelix.
le 07 Février 2020 10h49

sort la tète du guidon .... il n'y a pas de honte à se faire du bien !!

lewallon
le 07 Février 2020 21h41

Pour se.sentir bien dans sa vie, il faut:
- Avoir un travail épanouissent et viable
- Avoir une vie de famille, des enfants . Surtout ne pas rester seul . L'être humain n'est pas fait pour rester seul !
Ceci est pour moi les choses essentielles de la vie .
Évidemment le retour du beau temps boostera votre moral ..

PA25
le 08 Février 2020 08h21

@ le wallon ; notre métier est épanouissant, quant à etre viable ça c 'est un autre problème, sinon c' est exactement çà. Bonne journée à tous .

Jonh
le 08 Février 2020 08h43

Épanouissant, avant oui,mais maintenant il est traumatisant.

obelix.
le 08 Février 2020 09h51

@ Mou

tu as tout les symptômes du burn-out !! les médecins sont la pour ça!!!

PA25
le 08 Février 2020 11h18

Pas besoin de médecins pour prescrire cachet et pilule, savoir dire bonjour c' est déjà bien, et c'est pas le point fort sur ce site de dialogue .

Pipo
le 08 Février 2020 19h47

Bonjour...

Mou
le 10 Février 2020 06h48

Bonjour, je vous remercie de vos réactions.
Deux jours de soleil font un bien incroyable. J'avoue que ce coup me vient plutôt après 5 jours d'arrêt entre les fêtes et je pense que ma réflexion a beaucoup évolué sur le sens de notre métier : bcp d'h, peu de revenu, peu de temps pour se poser ou consacrer à d'autres tâches.
J'avoue également que le système dans lequel je travaille est devenu vicieux socialement. En effet, j'ai rendu mon exploitation très autonome : d'abord sur l'alimentation de mon bétail, ensuite sur les investissements, réparations de matériels. Ainsi, plus je suis autonome et plus je m'isole du système agricole environnant. Plus de visite de commerciaux, un seul marchand de bêtes, un seul acheteur pour le lait. L'étape suivante va sans doute devoir repasser par le contact au consommateur. Merci à ceux qui continuent à nous soutenir et merde à ceux qui n'en ont jamais assez, qui veulent tout écraser et qui sont les premiers à se plaindre.
Quant à mon âge, je ne suis encore que dans la trentaine mais sans doute que mon questionnement à démarrer avec tous ces agris entre la cinquantaine et la retraite qui ont l'impression d'avoir consacrer leur carrière, leur vie pour l'agriculture sans en voir d'aboutissement et que leur désarroi s'agrandit quand ils ne trouvent de repreneur ou que les premiers soucis de santé arrivent

Stechou
le 10 Février 2020 08h09

Heu, dans mon cas j'ai pas encore 50 ans, quand au repreneur ( mes enfants) certes je ne suis pas motivé pour qu'ils reprennent, mais je me suis pourri la vie pour se métier de con et je voulais arrêter pour mes 50 ans ! Mais bon on fait pas toujours ce que l'on veut on fait ce que l'on peut...

PA25
le 10 Février 2020 09h01

Bonjour Mou, Très beau texte que vous avez écrit là.

PA25
le 10 Février 2020 09h01

Bonjour Mou, Très beau texte que vous avez écrit là.

Stechou
le 10 Février 2020 09h48

Bien vu, bien écrit, très réaliste, que de temps perdu et d'argent, pour un système qui ne veut plus de nous...

Envoyer
Fermer

Appel aux producteurs : élections de nouveaux représentants par filières, au Collège des Producteurs

par College des producteurs, le 24 Février 2020 12h07

Agriculteurs , rejoignez le collège des producteurs et devenez représentant de votre secteur ! * Envie de représenter les intérêts de votre filière auprès des autorités publiques, acteurs de

Le meilleur vaccin pour lutter contre le Coronavirus serait... la viande de boeuf

par Redaction, le 22 Février 2020 15h08

Face à la propagation du coronavirus Covid-19, la communauté internationale des chercheurs se mobilise pour essayer de trouver un médicament contre la maladie ainsi qu\'un éventuel vaccin. Dans

Agriculture et ville: jamais l’une sans l’autre, et pourtant…

par Benoît GEORGES, le 16 Février 2020 08h19

Lors d’une journée de « rencontres de l’agriculture sociale » organisée par le GAL des plaines de l’Escaut, Yvon Le Caro, géographe français mais aussi agriculteur et accueillant, donnait

Comment favoriser les auxiliaires de culture et quels bénéfices peuvent-il nous apporter ?

par Benoît GEORGES, le 09 Février 2020 01h41

Lundi 10 février à Antoing. Loes Mertens (Biowallonie) présentera cette thématique et Grégoire Noël (entomologiste à Gembloux Agro-bio Tech) exposera des résultats de suivi d’aménagements

Quel futur pour l\'agriculture?

par Benoît GEORGES, le 01 Février 2020 17h16

Le Comice de Basse Hesbaye organise le 4 février à 14h une après-midi d\'étude. Au programme : l\'avenir, sera -t-il bio, conventionnel ou autre?; Qu\'en sera t-il de l\'occupation des sols, des cult

Réflexion travail, un vrai projet

par Benoît GEORGES, le 30 Janvier 2020 04h44

Et vous ? Quelle est la solution qui vous convient ? Quelles perceptions et quels indicateurs pour se repérer ? Des éléments pour prendre de la hauteur et choisir une solution à sa propre situatio

Les plus commentés

    8 commentaires
  1. Quoi faire
  2. 7 commentaires
  3. Génisses limousines
  4. 7 commentaires
  5. Primes verdissement

Les plus aimé

    22 j'aimes
  1. par Fernand: Complaisances politiciennes, la réforme du bail à ferme est une aubaine pour ces gens là, ils von...
  2. 20 j'aimes
  3. par no stress: Bonjour,
    Les agriculteurs veulent un prix juste pas des primes.
    Si belpa affichait les subventions...
  4. 18 j'aimes
  5. par Fernand: Ouille, ouille, ouille !!! Même à l'abattoir, c'est devenu difficile.
    Gestapo, et directement en...