Milcobel ?

par Casino, le 24 Septembre 2020 17h39
Milcobel ?

Que se passe-t-il avec la laiterie flamande ? J'entends que certains producteurs livrant chez Milcobel en ont marre de la mauvaise gestion et le prix s'en ressent. Certains décident de changer de laiterie ..

binamé
le 25 Septembre 2020 13h12

Quel est leur prix de base pour le moment ?

Qwerleu
le 25 Septembre 2020 13h40

Prix de base pour août: 27 euros.

Mika
le 25 Septembre 2020 15h51

Lda 30,5 de base

Le pompier
le 26 Septembre 2020 09h59

www.rtbf.be/info/economie/detail_milcobel-qui-produit-les-marques-inza-et-choco-choco-veut-fermer-son-usine-de-lait-de-schoten?id=10582071 
Milcobel est en crise. Ils ne savent plus écouler les marchandises et voilà les prix aux producteurs sont ratatinés..

Bena
le 26 Septembre 2020 12h36

40 pourcent de plus de lait en 5 ans retour de manivelle

Lajuro
le 26 Septembre 2020 13h43

exactement Bena nous voilà victimes de notre inconscience.... Je suis coperateur chez LDA, je crains que cela arrive aussi....

le paradis
le 26 Septembre 2020 15h46

On a déjà perdu nos quotas qui ont été mis à la poubelle et production à robinets ouverts.. Qui avait raison ? Mais on n'écoute pas le paysan de bon sens au profit de cette industrie dirigée par la CBL de bureau...

Jacques Martin
le 27 Septembre 2020 08h28

La CBL sait très bien ce qu'elle fait et pour qui elle bosse.
Les gros poids lourds du secteur laitier veulent une production régulière et suffisamment importante pour justifier un faible prix de la matière première.
Et si c'est difficile d'écouler par périodes, peu importe la marge, ce sont les plus faibles qui tomberont ( niveau laiterie comme fermier).
Tout bénéfice pour le haut du panier qui se rapproche lentement du monopole.

lewallon
le 27 Septembre 2020 13h15

le paradis

Laissez bien les quotas où ils sont ......

Jacques Martin
le 27 Septembre 2020 14h56

Il y a un ou des pro du pouce vers le bas. C'est un droit mais pourquoi ne pas s'exprimer et partager son point de vue ?

Lajuro
le 27 Septembre 2020 15h39

Pourquoi parler comme ça lewallon? Je suis sur que il y a encore des producteurs qui rembourse encore des crédits pour achat de quotas laitiers, et ils sont supprimé depuis des années. Cherchez l'erreur.... moi, personnellement, j'ai acheté pour 11 millions de francs belges pour du quotas, et maintenant ....

Basta
le 27 Septembre 2020 16h15

Ne criez pas trop fort, vous allez nous réveillez le casimir et sa horde de pouce rouge.

LE REALISTE
le 27 Septembre 2020 16h48

Milcobel a investi pour être capable d'absorber l'augmentation de la production de ses coopérateurs. Lorsque les plus gros investissements seront payés, Milcobel devrait être plus à l'aise.
Payer de lourds investissements et un prix du lait élévé=-)c'est impossible!
Les coopérateurs veulent le beurre et l'argent du beurre; de plus, ils devront participer plus encore au capital de la coopérative et idem chez certaines autres coopératives! Les fournisseurs de lait doivent être conscients qu'ils doivent participer aux investissements de leur coopérative car finalement, c'est pour leur assurer un débouché ! Sinon, il faut réduire la production ou ne pas(plus )l'augmenter !!
Un peu de patience...et je ne suis pas coopérateur ni Milcobel ni dans une autre coopérative!

Pipo
le 27 Septembre 2020 18h21

J ai quand même compris que travailler pour un outils (coop ou autre)qui ne me permets pas de gagner ma vie ne me sert a rien....faites un effort pour garder l outils qu ils disent une fois a la limite mais pas plusieurs années de suites comme en betterave. Travailler pour que les autre gardent leurs emplois devient un peux d un autre temps me semble-t-il

PA25
le 27 Septembre 2020 18h31

Que gagne le directeur de la coop, sa sécretaire et les autres ...

lewallon
le 27 Septembre 2020 19h43

@ Lajuro

Dès l'instauration des quotas dont j'ai eu une référence de 310000 litres, j'ai toujours dit que le système allait détruire un bon nombre d'agriculteurs car ils avaient une petite référence dont pas viable .
J'ai vu beaucoup de jeunes dans les années 80 qui adoraient le métier mais malheureusement il était impossible de reprendre une ferme du quota . Beaucoup d'agriculteurs on du se diversifier à l'époque et à côté d'un quota de 150000 litres, ils devaient faire un autre métier, faire de la vente direct ...... Il y avait aussi les agriculteurs mari et femme qui avaient deux fermes et devaient traire durant quelques années avant de pouvoir regrouper les deux quota .
Pour moi le système de quota était une bonne chose pour réguler le marché laitier mais malheureusement cela avait un prix exorbitant pour les transferts et là j'en veux amèrement aux syndicats agricoles d'avoir laisser les choses et que beaucoup d'agri . s'endetter .
Comme je le disais au début, les quotas ont permis de réguler la production en maintenant un prix correct aux agriculteurs qui avaient un bon quota pour vivre mais cela aussi permis de réguler un nombre de producteurs qui ne pouvait pas continuer à traire faute de petit quota . Les producteurs qui cessaient voyaient aussi une opportunité de se faire un beau pactole mais le fisc a vu claire et c'est alors que les prix ont augmenté en doublant de prix ( 20 BEF officiel et 20 - 25 BEF sous la table ) . Quelle belle escroquerie !!!!!
Heureusement qu'en 2003 une certaine commissaire (Mariane Fischer Boel ) rendait public la fin annoncée des quotas en 2015 . Je suis sûr que beaucoup ne seront pas d'accord dans ce que je viens d'écrire mais la majorité des producteurs laitiers en Europe approuveraient !
Maintenant nous n'avons plus les quotas mais nous avons les terres qui valent de l'or . C'est un autre débat.

Stechou
le 27 Septembre 2020 20h10

Avec ou sans quota, on a quand même eu 2008 pour ceux qui s'en souviennent, faut oublier le passé et aller de l'avant !

PA25
le 27 Septembre 2020 20h35

@ le wallon : les terres qui valent de l' or, c 'est peu dire ...

Pipo
le 27 Septembre 2020 21h21

Ok les terres valent de l or comme vous dites,mais pour notre génération il faut d abord les acquérir.....la différence par rapport a la forte valeur des quotas laitiers est sue si vous vendiez le q. Laitiers vous étiez encore cinsi.mais si vous vendez les terres voud etes soit pensionné, ou devenez ouvriers ou employés ds une autre vie.....

Casimir
le 28 Septembre 2020 08h04

Basta, je met des pouces rouges quand je ne suis pas d accord, mais visiblement je ne suis pas le seul !

Jacques Martin
le 28 Septembre 2020 11h26

La réalité c'est que nous n'aurons jamais le pouvoir de fixer ou exiger un prix.
Que c'est chacun pour soi (qu'on le veuille ou non ) et que le marché fait le reste.
Il y aurait bien la possibilité de faire respecter le secteur via une politique et un syndicat fort pour garder une autosuffisance alimentaire dans ce pays pour les décennies à venir...Mais cette société nombriliste (il faut nous y inclure ) ne regarde pas si loin.

par Guy Francq ( MIG)
le 29 Septembre 2020 12h07

@ jacques Martin,
viens déjà rejoindre FAIIREBEL " LAIT" OU VIANDE , ce sera déjà un super début de fixer le prix que nous avons besoin afin de payer le coût de production une rémunération...
On t attend ?

Noël
le 29 Septembre 2020 17h38

@ jacques Martin

Si tu restes dans les starting blocs, tu donnes un oeuf ou un dix à la concurrence industrielle, tu restera gros Jean comme avant mais bon avec Martin c'est plutôt comme un âne qui braie mais hihan comme ton nombril ...

Jacques Martin
le 29 Septembre 2020 19h40

Noël, merci de réécrire de manière intelligible

Basta
le 29 Septembre 2020 22h46

La commission vient d'autoriser la mise sur le marché du soja ogm résistant au roundup et de ses produits dérivés.
C'est beau l' Europe des faux-culs.
Vous vous crevez à produire pour ces cons là ?

LE REALISTE
le 30 Septembre 2020 12h56

En France, il se développe la notion de "prix bloqué", dans la grande distribution.
C'est un concept qui tend a donner du pouvoir d'achat aux consommateurs.
Il va arrivé en Belgique tôt ou tard et c'est carrément l'opposé du prix juste, équitable.... (voir concept Fairebel, le lait du patron...).
Dans la crise économique qui s'annonce, avec des milliers de perte d'emplois, il n'est pas impossible de ce concept de "prix bloqué" ne se généralise !!!

l'aveugle
le 30 Septembre 2020 17h22

@ le réaliste : que devient ce produit laitier " c'est qui le patron, le lait du consommateur" ? Le prix c'est bloqué par son chef.. Je crois que tu ne comprends pas l'offre et la demande. Il y a beaucoup trop de lait en France et ailleurs venant de Pologne. Le prix du lait aux producteurs est trop bas. L'industriel veut sa marge bénéficiaire. Si le prix est bloqué par la grande distribution, ce sera encore le plus petit qui va devoir céder, ce n'est pas réaliste...

Pipo
le 30 Septembre 2020 20h19

Le lait ne se garde que 3 jours dans le tank et d un mois a plusieurs années quand il est passe par agro industrie. Ce qui fait qu on ne sera plus jamais payé au juste prix.

le réaliste
le 02 Octobre 2020 08h34

Vous n'êtes pas très attentif !!
C'est un prix bloqué................ .vers le bas .
Tous ces labels qui veulent un prix élevé pourraient avoir de sérieux soucis !!!

Casimir
le 02 Octobre 2020 10h56

Par définition, l aveugle ne voit pas clair ????

Pipo
le 02 Octobre 2020 17h01

Mais les laiteries oui...

gillesdu01
le 10 Octobre 2020 12h00


Une chose est certaine, quand on laisse gérer l'offre par ceux qui achètent ça ne sera jamais au bénéfice de ceux qui produisent

LE REALISTE
le 11 Octobre 2020 08h56

Bientôt un appel de capital chez Milcobel après des fournisseurs c-a-d une augmentation de parts sociales !

Envoyer
Fermer

Un nouveau site web CORDER pour encore mieux vous informer !

par Benoît GEORGES, le 28 Octobre 2020 10h18

Le Comité régional PHYTO, la Clinique des plantes et la cellule phytolicence vous présentent leur nouveau site web ! Tout ce que vous voulez savoir sur la législation relative aux PPP, les bonnes

Elections de producteurs-représentants au sein du Collège des Producteurs : appel à candidats et aux votants

par college des producteurs, le 22 Octobre 2020 13h37

Cette année des élections auront lieu pour élire les nouveaux représentants des filières agricoles du Collège des producteurs dans les secteurs suivants : avicole, bovin viande, ovin caprin, hor

Une campagne européenne contre l’utilisation abusive des dénominations de viande

par Benoît GEORGES, le 13 Octobre 2020 19h15

Le débat sur l’utilisation de dénominations de viande et produits laitiers pour des imitations végétales est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Si le Parlement européen décide dans le m

Bingo : la nouvelle agriculture !

par Bing, le 09 Octobre 2020 06h29

Et voilà, nous pouvions être fiers d\'avoir trois jeunes agriculteurs sur le village pour remplacer quelques anciens. Là où certains vivaient en couple sur l\'exploitation, les jeunes sont obligés

«La plantation de 1.000km de haies par des agriculteurs semble tout à fait réalisable»

par Benoît GEORGES, le 02 Octobre 2020 23h51

Les haies mixtes, que l’on retrouve notamment dans les milieux ruraux, sont de véritables havres de biodiversité auxquels les agriculteurs ne sont pas insensibles, ce que confirme une enquête du

Entretien et valorisation des haies et arbres en champ

par Benoît GEORGES, le 02 Octobre 2020 09h05

Natagriwal et l’Association pour l\'agroforesterie en Wallonie et à Bruxelles, en collaboration avec le Service public de Wallonie, organisent une journée professionnelle sur le thème de l’entre

Les plus commentés

    21 commentaires
  1. Nous avons une mission
  2. 15 commentaires
  3. Commercialiser ses bovins
  4. 14 commentaires
  5. Prix du blé...

Les plus aimé

    22 j'aimes
  1. par Céréalkiller: Moi je souhaiterai tellement la fin de synagra et de pouvoir jouir plainement de la bourse d'euronex....
  2. 18 j'aimes
  3. par Pipo: C est sur qu avec nos revenus a l heure chaque fois qu on demande un service... on remrque qu on ne ...
  4. 17 j'aimes
  5. par 1000: @pipo
    J en reviens à ma conclusion bien simple:
    PLUS DE QUOTA=PLUS DE LIMITES!!!
    TOUT LE MONDE TRA...